• Infos du 14/09/06

    Infos du 14/09/06

     

    Alex Fischman commente, dans le Yediot Aharonot, la démission du général Oudi Adam. Pour lui, il s'agit d'un coup de génie grâce auquel Adam passe en un instant du statut d'accusé principal à celui de victime humiliée et d'accusateur.

    Si on lit bien les lettres de démission du général Adam, écrit le journaliste, on se rend compte qu'il n'endosse en fait aucune responsabilité. Tout le monde est fautif, sauf lui.

    Il aurait été plus sain, ajoute Alex Fischman, qu'aucun officier supérieur ne soit relevé de ses fonctions pendant deux ou trois mois, le temps que les enquêtes internes à l'armée prennent fin.

    La démission du général Oudi Adam, écrit Zeev Schiff dans le Haaretz, montre l'effritement à la tête de Tsahal. Cette démission n'a pour but ni d'admettre un échec ni d'assumer une responsabilité personnelle. C'est une démission à cause d'un affront personnel et une manière de protester contre ceux qui essayent de lui faire endosser une responsabilité qui n'est pas la sienne. Avant même que la commission Winograd n'ait commencé à siéger, au sein de Tsahal a déjà débuté la guerre des généraux.

    Pour Amir Rappaport du Maariv, Dan Haloutz perd le contrôle de Tsahal et ne parvient pas à rétablir la confiance du haut commandement en l'armée et en son chef d'état-major.

    Au lieu de tirer les leçons de la guerre et se préparer à une prochaine confrontation, Tsahal est sous le choc. Les officiers supérieurs emploient leur temps à réunir les documents et à préparer les dossiers qui leur permettront de se disculper face aux éventuelles commissions d'enquêtes.

    Or, ajoute-t-il, il est primordial de tirer profit de cette crise pour secouer les rangs de l'armée, sortir de cet état de choc et préférer l'action à ces lamentations peu glorieuses.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :