• Itzhak Rabin

    Itzhak Rabin naît à Jérusalem le 1er mars 1922.

    Son père Nehemiah avait émigré des USA et servi comme volontaire dans la Brigade juive pendant la Première guerre mondiale. Sa mère Rosa, fut un des premiers membres de la Haganah. L’enfant Itzhak Rabin va à l’école primaire à Tel Aviv, puis il ira au Lycée agricole Kadouri en Galilée où il fera des brillantes études en vue de devenir ingénieur agricole.
    En 1941, au terme de ses études, il incorpore le Palmah. En 1943, il fait la connaissance de Léa Schlossberg chez un vendeur de glaces à Tel Aviv. Ils se marieront en 1948 et auront deux enfants : Dalia (1950) et Yuval (1955).
    A partir de 1946, Rabin fait partie des dirigeants du Palmah et s’occupe de l’immigration clandestine. Il est arrêté par les Anglais le 29 juin 1946 et restera en prison pendant six mois dans le camp de Rafiah.

    Carrière militaire.

    Pendant la guerre d'independance, il sert dans la nouvelle armée israélienne et prend le commandement de la Brigade Harel chargée de protéger les convois de ravitaillement pour Jérusalem. En 1949, il est nommé membre de la délégation israélienne lors des premières négociations avec l’Egypte. En 1952, il part étudier en Angleterre à l’Ecole supérieure de Guerre Britannique. Il revient un an plus tard et est nommé général, chargé de la section de l’éducation.
    En 1956, il devient commandant de la Région Nord, poste qu’il occupera jusqu’en 1959 lorsqu’il sera nommé chef d’Etat Major adjoint.
    De 1964 à 1968, Rabin occupe le poste de Chef d’Etat major. C’est lui qui dirigera Tsahal pendant la guerre des six jours qui sera sans aucun doute la plus grande victoire militaire d’Israël jusqu’à ce jour.

    Carrière diplomatique.

    Après avoir quitté l’armée, Itzhak Rabin est nommé ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis. L’ancien Chef d’Etat major et héros de la guerre des six jours, est accueilli et apprécié par les autres diplomates et l’administration américaine. Restera ambassadeur jusqu’en 1973.

    Carrière politique.

    En 1973, Rabin est élu député à la 8ème Knesset comme membre du parti travailliste. Le 2 juin 1974, il est nommé Premier ministre après la chute du gouvernement de Golda Meir. Il devient le cinquième Premier ministre de l’Etat d’Israël.
    Il dirige, en accord avec les médiateurs américains, les pourparlers qui aboutiront en 1975 aux accords intermédiaires entre Israël et l’Egypte.
    4 juillet 1976, le gouvernement Rabin décide de l’opération militaire Entebbe, en Ouganda, libérant les otages juifs capturés à bord d’un avion d’Air-France. Shimon Pérès est ministre de la Défense.
    En contradiction avec la loi en vigueur, Rabin n’avait pas fermé le compte en banque qu’il avait ouvert aux Etats-Unis quant il fut ambassadeur. Le conseiller juridique du gouvernement décida d’ouvrir une procédure judiciaire contre lui. Il démissionna en 1977.
    De 1977 à 1984, il sera député dans l’opposition.

    De 1985 à 1990, il participe au gouvernement d’union nationale de la dixième Knesset où il occupera le poste de ministre de la communication puis du 29 juillet 1985 au 15 mars 1990, il sera ministre de la Défense. Il devra se confronter à la premiere Intidafa qu’il voudra mâter. Ce sera un échec.
    En mars 1989, le gouvernement adopte son plan d’accord progressif avec les Palestiniens, plan qui servira de base au processus de paix.

    En mars 1989, le gouvernement adopte son plan d’accord progressif avec les Palestiniens, plan qui servira de base au processus de paix.
    En mars 1992, il est élu secrétaire général du parti travailliste face à son éternel rival Shimon Pérès et en juin 1992, il gagne les élections législatives et devient Premier ministre.
    Le 13 septembre, il signe les Accords d’Oslo à la Maison Blanche.

    Durant l’année 1994, il signe au nom du gouvernement les accords du Caire avec les Palestiniens puis le Traité de Paix avec la Jordanie 24 juillet.
    Le 10 décembre de la même année, il reçoit, en même temps que Shimon Pérès et Yasser Arafat, le prix Nobel.
    Le 28 septembre 1995, Rabin signe l’Accord intermédiaire israélo-palestinien.
    Le 4 novembre 1995, en plein cœur de Tel Aviv, sur la place des Rois d’Israël, au terme d’un meeting en faveur de la paix et contre la violence, Rabin est assassiné à 21h40.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :