• Le tout c’est d’avoir la foi

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p>Le tout c’est d’avoir la foi</o:p>

    <o:p> </o:p>

    Quel est le sens de notre existence ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nous venons sur terre puis nous repartons…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Certains laissent une trace sur l’humanité d’autres s’en vont dans l’anonymat.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le temps cicatrise nos souvenirs et paradoxalement l’histoire se répète tel un cycle qui se régénère…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    On vient au monde, puis on fait venir au monde, puis on repart.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le monde est venu et, inexorablement, il repartira… car tout ce qui se crée se détruit<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ce n’est un secret pour personne…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Apportons-nous quelque chose sur terre ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Je ne pense pas, ce qui est matériel périclite, et en conséquent : n’a aucune valeur (nous apportons peut être qu’à nous-mêmes dans ce cas…)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En tant qu’êtres humains, nous sommes « matériels »…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Seulement voila, ce qui dicte le choix de l’être humain ne l’est pas.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les pensées et les sentiments dictent nos choix…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    D-ieu nous a laissé le choix de choisir.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La larme que je verse est matérielle, ce qui la provoque ne l’est pas.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ce qui provoque ces sentiments, ou pensées, a un nom : « l’âme ».<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’âme d’une personne ne meurt jamais.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    On ne peut tuer ce qui n’existe pas matériellement…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Certains pensent que l’âme revient dans un autre corps (réincarnation)<o:p></o:p>

    Cela expliquerait les airs de « déjà vus » ou de prémonitions à travers nos rêves par exemple…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En même temps cela est impossible.<o:p></o:p>

    C’est le cerveau qui projette ces images auxquelles l’on donne un sens.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le cerveau meurt quand l’individu s’éteint.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Dans ce cas la « réincarnation » serait une façon de finir ce que l’on a commencé ? <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Une seconde chance ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’âme en serait donc la clef ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Doit-on notre existence à notre âme ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Notre existence ne peut pas être un hasard ; elle a forcément un but (au delà du « métro boulot dodo »)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ce qui est paradoxal, c’est que la vie n’a aucune valeur en elle-même…<o:p></o:p>

    La vie n’est qu’illusion, et la mort nous le rappel sans cesse.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La vie, c’est comme un jeu et il faut « jouer le jeu » , mais dans quel but ?<o:p></o:p>

    Pour purifier notre âme ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Afin de permettre à celle-ci de franchir la porte d’un monde immatériel appelé « paradis »… ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Notre vie sur terre serait donc le prix à payer pour mériter de franchir cette porte… (En même temps le suicide est une « triche » par rapport à ce « jeu » et en conséquent, il ne permet pas d’accéder dans ce monde la…)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Je crois qu’il y’a forcement une force qui « tire les ficelles »…<o:p></o:p>

    Parce qu’il y’a plus de questions que de réponses.<o:p></o:p>

    Cette force : On l’appel D-ieu…<o:p></o:p>

    On croit en lui et parfois, on doute de son existence<o:p></o:p>

    Parce que l’on pense que l’on peut voir uniquement ce qui existe concrètement, matériellement.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le tout c’est d’avoir la foi …<o:p></o:p>

    Pour pouvoir voir ce que l’on ne peut voir…<o:p></o:p>

     

    R.Sitbon

     

     Envoyez nous vous aussi vos textes, articles, poèmes en cliquant ici

    <o:p></o:p>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :