• Les liens de Marwan Barghouti avec le terrorisme

    Marwan Bin Kathib Barghouti de Ramallah est à la tête des Tanzim du Fatah et fondateur de la Brigade des martyrs d’al-Aqsa, organisation responsable de nombreuses attaques terroristes durant les deux dernières années.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Il a été arrêté  le 14 avril 2002  lors de l’opération Bouclier.<o:p></o:p>

    Barghouti  est jugé devant une cour criminelle israélienne. Les accusations concernent ses activités terroristes.<o:p></o:p>

    Le procès s’est ouvert mercredi 4 septembre 2002.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     

    Les liens de Marwan Barghouti avec le terrorisme.

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Muhammad Abdullah, un chauffeur de taxi de Bir-Nabalah et activiste des Tanzim du Fatah, arrêté durant l’opération Bouclier, a raconté durant son interrogatoire qu’il a commis une attaque armée à la French Hill, sur la route de Ramot à Jérusalem, dans laquelle une femme israélienne a été tuée, et ceci sur ordre de Marwan Barghouti.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Il a également permis l’infiltration d’un terroriste qui a effectué une attaque armée rue de Jaffa à Jérusalem, dans laquelle deux israéliens ont été tués.<o:p></o:p>

    Muhammad a raconté qu’après que Raed Karmi (terroriste) ai été tué, Barghouti a demandé le jour même aux membres de son organisation de commettre un attentat pour le venger. Ils ont reçu cet ordre de son assistant et homme de main, Ahmed Barghouti. Quelques heures plus tard, les membres de son organisation ont attaqué une voiture israélienne près d’une station d’essence à Givat Ze’ev, dans laquelle une femme israélienne a été tuée et une autre blessée.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    D’autres informations,  grâce aux interrogatoires de quelques activistes du Tanzim capturés lors de l’opération Bouclier, ont montré l’implication directe de Marwan Barghouti dans la terreur, pour ordonner les attaques terroristes, les concevoir et fournir les armes.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    En voici quelques autres exemples :<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bilal Barghouti, habitant de Beit Rima, ancien activiste du Hamas, arrêté par l’armée israélienne dans le quartier des Renseignements Généraux palestiniens à Betunia, a raconté les faits suivants :<o:p></o:p>

    Pendant la période ou il était recherché par les israéliens, il a habité quelque temps dans la maison de Marwan Barghouti.<o:p></o:p>

    Durant ce séjour, il a vu de nombreuses armes, et lorsqu’il a quitté la maison, Barghouti lui a donné une arme pour son usage personnel.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Majad Ziada, habitant de Ramallah a raconté qu’il a participé à de nombreuses attaques contre les forces israéliennes de sécurité et contre des civils.<o:p></o:p>

    Il y a six mois, il a participé à une attaque armée sur la route qui mène à Beit El, puis contre la base des Forces de Défense Israéliennes à Betunia, et près de Tira ainsi que d’autres ne faisant pas de victimes.<o:p></o:p>

    Lors de deux attaques, la cellule terroriste a utilisé une voiture Mazda  323<o:p></o:p>

    argentée appartenant au fils de Marwan Barghouti.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Amir Abu Radha, habitant de Ramallah, activiste Tanzim a raconté qu’il a participé à de nombreuses attaques armées contre l’armée israéliennes et contre des villages israéliens près de Ramallah.<o:p></o:p>

    Il a ajouté que lui et son organisation recevait une importante aide logistique pour l’achat d’armes et de munitions, ainsi qu’une rétribution de Marwan Barghouti.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bashar Barghouti, habitant d’El-Bira, diplômé de la faculté de médecine irakienne, travaillait comme spécialiste à l’hôpital « Al-Mukased » à Ramallah.<o:p></o:p>

    Il a entendu parler d’un activiste impliqué dans des attaques. Marwan Barghouti lui a prêté sa voiture Subaru 87 grâce à laquelle les terroristes planifiaient de s’infiltrer en Israël pour commettre des attentats suicides.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Haitam Hamdan, habitant de Beit-Sira, activiste militaire dans les Brigades al-Aqsa, arrêté par les forces de défense israélienne dans l’immeuble des Renseignements Généraux palestiniens et impliqué dans deux attaques sur la route d’Atarot a raconté qu’il a reçu assistance et guidage dans ses activités, directement de Ahmed Barghouti et en connaissance de Marwan Barghouti.

     

    Source: http://paris1.mfa.gov.il/mfm/Data/36747.htm<o:p></o:p>