• Menahem Begin

    Né en Biélorussie, Menahem Begin fit ses études de droit à Varsovie (Pologne). Militant Sioniste, il prit la tête du Betar, mouvement sioniste, en 1938. Il fut arrêté et interné dans un camp de concentration sovietique en 1940 et 1941. 

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    En 1942, Begin a rejoint la Palestine et prit la direction de l'Irgoun (milice juive combattant la présence britannique en Palestine).

    <o:p></o:p>

     

    Dès 1948, à la création de l'Etat d'Israël, Menahem Begin crée l'Hérut (liberté, en hébreu), le parti nationaliste conservateur qui incarnera l'opposition aux gouvernements travaillistes de David ben gurion.

    <o:p></o:p>

     

    Les partis de droite israéliens s'allient en 1973 et créent le Likoud (unité, en hébreu), dont le leadership revient à Menahem Begin.

    <o:p></o:p>

     

    Premier ministre en 1977, Begin hérite d'un pays économiquement affaibli. Estimant que l'heure n'est plus aux coûteuses confrontations militaires, il adhère aux convictions et intentions pacifistes du président américain Jimmy Carter. Menahem Begin accepte de rencontrer Anouar el-Sadate et de négocier un accord de paix avec l'Egypte. Le traité est signé en mars 1979.

    <o:p></o:p>

     

    En 1982, il lança l'opération "Paix en Galilée" menée par Tsahal au Liban. Les objectifs étaient de désarmer les Palestiniens de l'OLPet de réduire l'influence grandissante de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la Syrie" w:st="on">la Syrie</st1:PersonName> sur le "pays des cèdres" écartelé entre ses factions rivales. Débutée le 6 juin, l'opération fut couronnée de succès puisque quinze mille Palestiniens furent évacués et que l'OLP connut ensuite d'importantes dissensions internes, se divisa et perdit de sa puissance. Arafat et ses proches se réfugièrent à Tunis. Le 16 septembre, hélas, un massacre de civils palestiniens était perpétré par les phalanges chrétiennes de Béchir Gemayel dans les camps de Sabra et Chatila. L'armée israélienne aurait laissé faire sans intervenir.

    <o:p></o:p>

     

    Ébranlé par la polémique qui s'ensuivit sur la responsabilité d'Israël dans les massacres, diminué par la maladie et affecté par le décès de son épouse, Menahem Begin quitta la scène politique en septembre 1983. Il décéda en 1992.

    <o:p></o:p>

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :