• Pourquoi les enfants sont-ils impliqués dans la violence ?

    Pourquoi les enfants sont-ils impliqués dans la violence ?

    Au lieu de dispenser une éducation pour la paix, comme le fait Israël, les dirigeants palestiniens encouragent leurs jeunes à participer activement à la violence. Au lieu d'investir tous les efforts pour protéger les enfants, comme le fait Israël, les terroristes palestiniens visent délibérément des jeunes Israéliens.

    Israël s'attache à éduquer ses enfants à la tolérance et à la coexistence, en leur enseignant à respecter tous les peuples, conformément à ses valeurs et ses idéaux démocratiques. Dans leurs écoles et par les médias, les enfants israéliens sont éduqués à considérer la recherche de la paix comme l'idéal le plus élevé. Israël estime que la clé d'une paix véritable et durable réside dans l'éducation de la jeune génération, des Israéliens comme des Palestiniens, à vivre côte à côte.

    Shaked Avraham, assassiné pendant le repas du Nouvel An juif (26 septembre 2003)

    Par contre, l'Autorité palestinienne a délibérément créé une culture de la haine qui encourage les enfants palestiniens à participer activement à des activités violentes. Elle entraîne les enfants à l'usage des armes et crée une atmosphère qui les prépare à perpétrer des attentats-suicides. La plupart des victimes parmi les jeunes Palestiniens sont dues à leur participation directe à la violence ou par suite d'affrontements entre Israël et des terroristes qui se cachent au sein de la population palestinienne. L'Autorité palestinienne ne tente pas de protéger les enfants palestiniens, elle a plutôt choisi de les exploiter à des fins de propagande.

     


     

    Les écoles de l'Autorité palestinienne, les colonies de vacances, les mosquées et les médias officiels participent tous à l'élaboration de cette culture de la haine. L'utilisation cynique des enfants comme des pions dans le conflit commence dans le système scolaire. Au lieu d'éduquer les enfants à la paix, comme le fait Israël, les manuels scolaires palestiniens enseignent ouvertement la haine d'Israël et du peuple juif. Le matériel scolaire est utilisé pour inspirer le culte des auteurs d'attentats à la bombe, en préparant ainsi psychologiquement les enfants palestiniens à suivre leurs traces. Les enfants reçoivent des armes qu'ils doivent arborer dans les rassemblements anti-israéliens et sont habillés comme les terroristes perpétrant des attentats-suicides. Les mouvements de jeunesse et les colonies de vacance officielles de l'AP enseignent aux enfants à devenir des guerriers saints, en les instruisant dans le maniement des armes à feu.

    Photo d'un enfant palestinien vêtu comme terroriste prét à perpétrer un attentat-suicide (Hebron, juin 2002)

    Ce culte du martyre inspire les enfants palestiniens à participer de plus en plus activement à la violence. L'âge moyen des auteurs d'attentats-suicides a chuté et les attentats perpétrés par des adolescents deviennent de plus en plus fréquents. De jeunes enfants, dont certains font à peine leurs premiers pas, sont utilisés pour couvrir le transport d'armes et d'explosifs.

    La manipulation des enfants par l'Autorité palestinienne, abondamment décrite par les médias, constitue une violation des conventions et traités internationaux destinés à protéger les enfants dans des situations de conflit armé. L'odieuse exploitation des enfants par l'AP est à la fois immorale et illégale.

    Jeune fille blessée dans l'attentat-suicide perpétré contre l'autobus no 2 dans le quartier Shmouel Hanavi à Jérusalem (19 août 2003)


     

    Le fait de prendre pour cible des enfants dans des attentats terroristes viole également les lois et les normes internationales. Au cours des dernières décennies, plusieurs centaines d'enfants israéliens ont été tués ou blessés dans d'innombrables attentats terroristes. Il ne s'agissait pas de victimes accidentelles de la violence, mais de victimes intentionnelles et privilégiées des terroristes palestiniens. Les enfants israéliens sont délibérément pris pour cible par des tireurs palestiniens embusqués et des poseurs de bombes sur les bas-côtés des routes. Des adolescents ont été matraqués et lapidés à mort par des terroristes alors qu'ils se promenaient à proximité de chez eux. Les auteurs d'attentats-suicides ont assassiné plus de 70 enfants depuis septembre 2000, choisissant de frapper dans les endroits très fréquentés par la jeunesse : discothèques, arrêts d'autobus, fast-foods et centres commerciaux. Ces terroristes se tenaient devant leurs jeunes victimes, y compris des bébés, avant de décider de déclencher leurs explosifs. Dans l'un des actes terroristes les plus horribles - l'attentat-suicide perpétré contre un autobus à Jérusalem le 19 août 2003, parmi les victimes, 7 enfants ont trouvé la mort et 40 autres ont été blessés.

    La souffrance d'un enfant est quelque chose de tragique et douloureux, et il faut tout faire pour protéger les enfants - israéliens et palestiniens - de la violence. Les écoles et les médias palestiniens doivent cesser de prôner l'incitation à la violence et à la haine et se joindre à Israël pour former la nouvelle génération à vivre en paix.