• Quand l'Onu assimile sionisme et racisme...

    Quand l'Onu assimile sionisme et racisme...

     

    En 1974, l'Assemblée générale des Nations unies avait invité l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) à participer à ses travaux avec le statut d'observateur. En novembre de la même année, l'Assemblée avait réaffirmé les droits inaliénables du peuple palestinien à l'indépendance nationale et au droit au retour. Ces droits ont depuis été réaffirmés chaque année.

    Le 10 novembre 1975, l'Assemblée adoptait, par 72 voix contre 35 et 32 abstentions, une résolution énonçant que "le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale".

    En octobre 1991, les négociations de paix israélo-palestiniennes reprirent lors d'une conférence historique à Madrid. Deux mois plus tard, le 16 décembre 1991, l'Assemblée révoquait d'une phrase le texte de 1975 - texte que Kofi Annan, secrétaire général de l'organisation, a un jour qualifié de manifestation "lamentable" d'antisémitisme.

     

    Pour aller plus loin:  Le sionisme assimilé au racisme, Par Elie Barnavi, ex-ambassadeur d'Israël en France