• Clip: Israël Air Force: Les ailes d'Israël

    2 commentaires
  • Le Pen sur Dieudonné au Zénith (21/12/06)

    1 commentaire
  • Chirac sur le Liban et l'Iran: Propos volés

    votre commentaire
  • Infos du 21/12/06

     

    Pour Tzvi Barel du Haaretz, la proposition faite avant-hier par le roi Abdallah de Jordanie à Ismaïl Haniyeh et Mahmoud Abbas, les invitant à venir se réconcilier en Jordanie, traduit bien la détresse du souverain hachémite. En effet, la dernière chose dont le roi Abdallah a besoin est que la rivalité entre Fatah et Hamas passe de Gaza à la Cisjordanie, puis à Amman.

    Comme la Jordanie, des pays tels que la Syrie, l'Egypte, l'Arabie Saoudite, et même Ayman al-Zawahiri d'al-Qaïda, sont tous opposés, chacun pour des raisons qui lui sont propres, à la tenue d'élections palestiniennes anticipées, ce en quoi ils rejoignent la position du Hamas.

    Les pays arabes modérés craignent notamment que le Fatah perde lors de ces élections la présidence palestinienne qui, à l'heure actuelle, reste le seul espoir pour sortir de l'impasse diplomatique.

    Cette position des pays arabes, écrit Barel, renforce le Hamas qui estime qu'en fin de compte, les sanctions contre l'Autorité palestinienne cesseront d'être strictement appliquée. Pour certains responsables de l'organisation, « les frères arabes ne pourront continuer encore longtemps à être les spectateurs de la souffrance palestinienne, et à ne rien faire pour forcer le siège », surtout si l'Iran se met à les concurrencer sur le terrain palestinien.


    votre commentaire
  • Le Grand Rabbin de France, Joseph Sitruk chez Ardisson

    votre commentaire