• Yom HaShoah (יום השואה): Le devoir de mémoire

    Yom HaShoah (יום השואה)

    Yom HaShoah (יום השואה), ou le jour de commémoration de l'holocauste, est un jour férié en Israël commémorant chaque année les 6 millions de Juifs victimes de la Shoah. Il se passe le 27 Nissan dans le calendrier hébraïque.

    A l'origine, cette commémoration était célébrée le 15 Nissan, jour anniversaire de la révolte du ghetto de Varsovie le 19 avril 1943, mais cela a posé problème car il s'agissait également du premier jour de Pessa'h, la pâque juive. Le 27 a donc été choisi, intervenant 8 jours avant Yom Ha'atzmaout, le jour de l'indépendance d'Israël. Yom HaShoah a été instauré par une loi en 1959, qui a été signé par David Ben Gourion et Itzhak Ben-Zvi, respectivement Premier Ministre et Président d'Israël.

    Le jour de Yom HaShoah à 10 heures du matin, les sirènes retentissent pendant deux minutes à travers tout Israël. Les voitures, les bus s'arrêtent et les passagers en sortent. Les piétons s'arrêtent également et respectent deux minutes de silence. Pendant ce jour les lieux de loisirs et la plupart des établissements publics sont fermés conformément à la loi. Les chaînes de télévision et de radio diffusent essentiellement des programmes documentaires à propos de l'Holocaust et des interviews et reportages sur les commémorations. Aucune publicité n'est diffusée. Tous les drapeaux du pays sont en berne.

    Des commémorations ont également lieu dans les lycées, où les étudiants écoutent les témoignages des derniers survivants et discutent de cette période en classe. À Auschwitz, des milliers de lycéens israéliens commémorent ce jour par «la Marche des vivants» par opposition aux «Marches de la Mort» de l'Holocauste. Ces événements font partie de l'enseignement scolaire sur la Seconde Guerre mondiale et sont subventionnés par le Ministère de l'Éducation.

     

    Pour aller plus loin:  Enseigner la Shoah: Un moyen contre le négationnisme